Martin Vergotte

Wissant, Juillet 2013, les blockhaus de la plage ouest ont disparu pour faire place à une armée de brises lames. Des pieux en chêne, sains et droits, 6m de long, 30cm de large. Ils repoussent sans relâche les vagues venant éroder la dune d’Aval. Je ressens leur puissance… Mais rapidement ce sentiment est remplacé par l’impuissance, celle de l’homme face à la nature. L’océan gagne du terrain…
image-1 image-1 image-1 image-1 image-1 image-1 image-1 image-1 image-1 image-1 image-1 image-1